Inspection du travail : plus de contrôles avec moins d’agents ?! LE 22 MARS : TOUS CONCERNÉS !!!

Le premier ministre a présenté le plan stratégique sur l’égalité professionnelle en promettant la multiplication des contrôles de l’inspection du travail par 4, quand, dans le même temps, plusieurs dizaines de sections d’inspection du travail sont en passe d’être supprimées.

La CGT-Travail Emploi Formation Professionnelle (TEFP) sera dans la rue le 22 mars pour exiger la multiplication des effectifs et des moyens de l’inspection du travail, ainsi que l’arrêt du plan de casse de la fonction publique.

L’hypocrisie est à son comble chez le gouvernement, où le premier ministre vient d’annoncer la multiplication des contrôles de l’inspection du travail par 4, afin de rendre effectives l’égalité professionnelle et la lutte contre les violences sexistes au travail.

Pourtant, la ministre du travail, Muriel Pénicaud, conduit le plus grand plan social jamais mis en œuvre, en entérinant la suppression de plusieurs dizaines de sections d’inspection du travail en Ile-de-France ou en Auvergne-Rhône-Alpe notamment. Comment réaliser plus de contrôle avec moins d’agents dans des services déjà asphyxiés par le sous-effectif chronique ?

Parce que la lutte pour l’égalité passe par la défense du service public, la CGT-TEFP sera dans la rue le 22 mars pour exiger la multiplication des effectifs et des moyens de l’inspection du travail ainsi que l’arrêt du plan de casse de la fonction publique.

La CGT a déjà de nombreuses fois interpellé la ministre du travail sur l’absence de formation des agent.e.s de contrôle sur les questions d’égalité, de harcèlement et de violences, mais aussi sur l’absence de mesure pour lutter au sein de ses services contre les violences sexistes et sexuelles, ainsi que sur les inégalités salariales constatées en 2016 au ministère du travail (plus de 20% d’écarts sur les primes), sans aucune réponse à ce jour.

http://www.cgt.fr/

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.